Beaucoup d’entre nous essayent toujours de trouver une méthode efficace pour lire un livre d’un bout à l’autre, le plus vite possible. Le plus important, c’est qu’on cherche à bien comprendre le livre très rapidement.

D’habitude, on essaye de trouver les mots-clés d’un texte pour comprendre l’idée générale du texte pour gagner du temps et passer à autre chose. Enfin, on se retrouve en train de passer d’une page à l’autre sans nécessairement savoir de quoi parle le texte. Aussi, on peut souligner des mots spécifiques pour aider nos yeux à garder la bonne voie. Les gens utilisent d’autres méthodes pour pouvoir lire plusieurs lignes à la fois.  D’ailleurs, la technologie nous a permet d’utiliser des applications pour afficher les mots-clés en succession rapide.

Il est certain que les méthodes qu’on vient de citer vont vous aider à lire le texte dans les plus brefs délais. Le problème c’est qu’il est difficile de comprendre tout ce qu’on lit rapidement. Quand il s’agit de preuves tangibles, il peut être difficile d’évaluer les cours commerciaux et les applications qui ont tendance de prétendre qu’ils peuvent vous aider à améliorer vos capacités de lecture de vitesse. Généralement, les expériences menées dans des conditions contrôlées par des analystes sont rares.   

Pour trouver des réponses à nos questions nombreuses, on peut mentionner les constatations du psychologue cognitif, Keith Rayner qui a étudié à l’université de Californie à San Diego.  Il a consacré plusieurs années à étudier les mécanismes derrière certaines de lesdites méthodes. Il était le premier à lancer la recherche sur la vitesse de lecture en se basant sur les mouvements oculaires.

Quand on est en train de lire, la plupart des mots de détection ont lieu dans la partie centrale de la rétine appelée ‘la fovéa’ où on trouve une forte concentration de cellules appelées ‘cônes’. Ces cellules détectent le modèle des zones de lumière et d’obscurité sur la page, et transmettent cette information au cerveau qui des mots. Certaines méthodes de lecture rapide visent à faciliter aux gens la manière à suivre pour mieux utiliser la vision périphérique. Cela permet aux gens de prendre plusieurs mots à la fois. Mais dans la périphérie de la rétine, vous allez certainement trouver moins de cônes et plus d’un type de cellule appelé ‘tiges’ qui ne sont pas si efficace pour choisir la lumière et les zones sombres de la page.

Lorsqu’il s’agit d’analyser visuellement les mots en toute vitesse, Rayner constate que la méthode peut bien fonctionner avec les phrases. On doit mentionner que plusieurs facteurs cognitifs s’enchainent pour limiter la vitesse de lecture. Par conséquent, il indique qu’une fois que cette méthode est mise à l’échelle pour couvrir des pages entières de texte, les mots peuvent nous être présentés si rapidement que le cerveau n’a pas le temps de les traiter. Le résultat est clair : nos yeux ne vont pas analyser les mots qu’on trouve dans le texte.

Existe-t-il donc un moyen efficace d'accélérer la vitesse dont on a besoin pour saisir les mots devant nous ? Lorsqu’on lit, notre voix intérieure exprime parfois les mots dans notre tête. A vrai dire, certains soupçonnent que cela pourrait nous ralentir. Bannir cette voix pourrait-il faire une différence? Pas vraiment. La psychologue de suivi oculaire, Mallorie Leinenger montre que vocalisation interne pourrait nous aider à comprendre ce qui se passe.

S'il est si difficile de trouver une méthode fiable pour lire rapidement, alors comment les champions de la lecture rapide peuvent dévorer de nombreux livres en quelques minutes plutôt qu'en quelques heures tout en semblant les comprendre ?Est-il possible qu'ils soient capables de bien détecter ce qu’il faut lire pour comprendre le texte entier ?

Dans certains cas, cela peut même marcher pour tout le monde. Parfois, tout ce qu’il vous faut est de trouver des détails précis dans un rapport. Et parfois, vous cherchez juste à comprendre l’idée générale. Dans ce cas, les stratégies telles que la lecture des titres, la recherche de mots clés, la lecture du premier paragraphe de chaque section, puis la première phrase des paragraphes suivants sont peuvent bien fonctionner. Bien sûr, tout dépend du type de texte. Pourtant, ces méthodes peuvent être très utiles avec un manuel au lieu d’un roman expérimental.  

Enfin, pratiquer lesdites méthodes est le moyen le plus efficace pour pouvoir lire rapidement. Le plus important est la capacité d’identifier un mot qui n’est pas familier, le plus rapide possible.  Quand vous lisez trop, vous allez certainement arriver à cette étape désirée.