L'autisme se caractérise par un développement altéré manifeste avant l’âge de 3 ans. Les perturbations sont manifestes dans trois domaines : les interactions sociales réciproques, la communication et le comportement à caractère restreint, répétitif et stéréotypé (par exemple, l’enfant répète de manière immuable certains mouvements, certaines routines ou s’intéresse quasi exclusivement à certains objets, etc.).

Les enfants autistes sont plus vulnérables et lunatiques sur le plan émotionnel. En effet, il rencontrent des difficultés ‎à contrôler leurs émotions dans les situations inhabituelles. De ce fait, les changements et les ‎imprévus peuvent être source d’angoisse et de stress.

Autisme : les causes du stress

Les enfants autistes ont plus de difficultés que les enfants neurotypiques. Ils n’arrivent pas à affronter le monde qui ‎les entoure au quotidien. Ils ont en effet une perception atypique de leur environnement qui ‎représente une source de stress.

Les manifestations du stress chez les enfants autistes

Ces situations de stress chez les enfants avec autisme affectent principalement leur comportement ‎et leurs habiletés sociales. Leurs capacités de communication et d’apprentissage s’en trouvent ‎également perturbées. Le‎ stress peut en effet déclencher des crises de colère intense et de frustration qui ne peuvent pas s’exprimer ‎autrement. L’enfant peut alors s’isoler, pleurer, crier, faire preuve d’agressivité, voire s’automutiler.‎

Nos conseils

Testez la nouveauté

Chaque nouvelle activité, pourrait être source de stress, or l’enfant‎ pourra anticiper et se familiariser avec cette situation. Si vous devez l’emmener dans un ‎nouveau lieu (magasin, salon de coiffure, cabinet médical…), essayez de lui décrire l’endroit, faites-lui rencontrer la personne qui s’occupera de lui. Le jour de sortie, le niveau de stress sera ‎moindre. Dans la mesure du possible, choisissez des heures creuses pour éviter la foule et le bruit. ‎

Aidez l’enfant à mieux accepter une nouvelle activité

Faites bien attention à proposer à l’enfant des activités qui lui sont accessibles. Il faut qu’il soit ‎capable de les réaliser pour ne pas être découragé. S’il ne montre du désagrément pour cette ‎activité, jouez à côté de lui en verbalisant ce que vous faites. Le support vidéo peut en effet se révéler plus efficace pour ‎l’inciter à vous imiter.‎

Écoutez votre enfant

‎Prenez le temps de l’écouter et aidez-le communiquer et dévoiler ses sentiments. En cas de crise déclenchée ‎par le stress, restez calme, rassurant, ne le grondez pas et ne le forcez pas.‎

Testez des techniques de gestion du stress

Les différentes techniques de relaxation peuvent atténuer son stress : maitriser ‎sa respiration, s’allonger dans le calme, pratiquer une activité physique, écouter de la musique ‎relaxante. En grandissant, il pourra ainsi essayer de garder le contrôle lors des troubles stressants

Encouragez votre enfant

Il faut féliciter votre enfant dès qu’il essaie une nouvelle activité ou qu’il arrive à gérer ‎son stress. Montrez-lui que vous êtes fiers de lui, ce qui l’incitera renouveler son comportement.‎